City Sonic Editorial

Editorial, par Philippe Franck & Jean-Paul Dessy

Ecouter, découvrir, partager les sons autres…

Pour sa onzième édition, le festival international des arts sonores piloté par Transcultures et le manège.mons donne un coup de projecteurs sur les jeunes talents. Ils sont de plus en plus nombreux à travailler la matière sonore comme révélateur/transformateur du lieu qu’il habite et à l’envisager, à l’instar de City Sonic, comme un trait d’union entre les pratiques, les cultures, les créateurs et les publics.

A l’occasion de Park in progress, projet initié par les Pépinières européennes des jeunes artistes, qui favorise la mobilité (du domaine de Saint-Cloud à Berlin via Nottingham en passant par Mons) d’artistes pluridisciplinaires via des résidences in situ dans les espaces verts. Le résultat sera présenté lors de la Nuit européenne de la jeune création, sur le site des anciens abattoirs qui sera aussi l’événement d’ouverture (6 septembre) de cette édition particulièrement défricheuse.

La Salle Saint-Georges présentant des dispositifs numériques étonnants est toujours, sur la Grand’Place, le point de départ d’un parcours d’installations qui passent aussi par et la Médiathèque du manège et le site des Arbalestriers qui accueillera des installations issues de workshops « émergences sonores » menés avec les étudiants de l’école d’art de Mons (ARTS2) et d’autres établissements de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ainsi que les lauréats de l’appel à projet lancé dans le cadre de Espace(s) Son(s) Hainaut(s), plateforme pour les musiques innovantes initiée par Art Zoyd, le manège.mons et le Phénix (scène nationale de Valenciennes) qui les accueillera également en octobre.

City Sonic est également balisé par des événements singuliers telle la Sonic Garden Party avec les Transatlantiques, performances réunissant des artistes audio et des auteurs, fruits d’échanges belgo-québecois, dans de jolis jardins privés de la rue des Compagnons (dimanche 8 septembre) mais aussi les petites formes musicales aventureuses du Sonic Lab à la Salle des Arbalestriers (15 septembre). Des concerts Emergences Showcase invitant des groupes d’électro non banalisé (13 et 18 septembre) et des Partages d’écoute (play listes thématiques commentées, 14 et 18 septembre) également à la Médiathèque ou encore le bus Nomade (dans le cadre du projet transfrontalier éponyme) proposant notamment des sets Djs sonic, sont également au menu, sans oublier les ateliers Sonic Kids (11 septembre, site des Arbalestriers) qui font la joie des plus jeunes qui s’emparent de ces nouvelles pratiques audio avec gourmandise.

Plus que jamais, City Sonic place la création-émulation au centre du dispositif, la ville-son ici et maintenant, avec sa part d’incertitude inhérente au processus qui résonne avec celle de notre époque, mais aussi ses douces dérives, étincelles magiques et métamorphoses poétiques. Elles nous emmènent vers un précieux ailleurs qui est l’écho d’une essentielle musique intérieure.

Philippe Franck & Jean-Paul Dessy Direction artistique

Posté le juillet 28th, 2013 par transcultures.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

social network social network social network social network social network social network