Laurent-Mariusse_citysonic-2013

Laurent Mariusse

Laurent Mariusse (France) débute ses études musicales par le tambour. Après un passage au Conservatoire de Villeurbanne, il intègre le CNSM de Lyon, où il obtient son diplôme en 1998, avec une spécialité musique contemporaine. Il côtoie les compositeurs Pierre Boulez, Peter Eötvos, Daniel Tosi, François-Bernard Mâche, Gérard Grisey. Ces rencontres seront décisives dans l’orientation de sa carrière : vers un travail de musicien soliste et musique de chambre, au service de la création.

Il collabore depuis avec les compositeurs André Serre-Milan, Marie Hélène Fournier, François Nicolas, Yves Prin, Jean Philippe Calvin, Pierre Jodlowski, Emmanuel Séjourné, Geroges Bloch, Saiko Nakamura à la création de pièces pour percussions, particulièrement pour le marimba solo. Il joue en soliste, notamment avec  ENORIS – ensemble orchestral de l’Isère, avec lequel il crée en France en 2002 le concerto pour marimba et orchestre à cordes de Jiri Pauer

Musicien polyvalent en quête perpétuelle de rencontres entre les arts, il crée notamment La Paraphrase de l’aigle d’Yves Prin sur laquelle l’aquarelliste Philippe Chaudat réalise un tableau. Sa collaboration avec ce dernier l’emmène au théâtre où il joue la musique de scène avec l’ensemble In et Out de L’annonce faite à Marie de Paul Claudel et plus récemment sur Par-dessus bord de Michel Vinaver. Cette rencontre avec le théâtre se poursuit par une collaboration unique avec le comédien Philippe Morier-Genoud, avec lequel il crée deux spectacles autour d’Aimé Césaire et de Pindare. En juillet 2006 il crée son spectacle Et si Mozart… un jeu de dés musical au Festival Saoû chante Mozart dans le cadre du 250ème anniversaire de la naissance de Mozart.

Passionné de musiques improvisées il joue avec le logiciel d’improvisation Max MSP développé par l’Ircam, avec Gérard Assayag. Il enregistre en 2004 son premier disque solo « Saule » et prépare actuellement un second, triptyque constitué de musique japonaise pour marimba, musique contemporaine et improvisation, et les suites de Bach 1,3 et 5 transcrites pour marimba.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

social network social network social network social network social network social network