Adrien Lefebvre (Fr)

City Live Streaming - installation sonore

ouverture : 11.09.2014
expo : 14 > 27.09 – fermé les lundis
Anciens Abattoirs
20:00
12:00 > 18h00
Entrée libre

City Live Streaming - installation sonore

ouverture : 11.09.2014 – 20:00

expo : 12 > 27.09 – 12:00 > 18h00 (fermé les lundis)

Anciens Abattoirs – Entrée libre

Projection de flux sonores, provenant de micros branchés en direct dans différents endroits du monde. Les deux haut-parleurs se fond face et tournoyeux par le souffle du ventilateur.

Ce projet est né durant un séjour en Allemagne de l’artiste qui ne parlant pas la langue, a décuplé d’attention pour les sons et environnements locaux.

L’installation qu’il se propose de monter lors de Park in Progress consiste en quatre haut-parleurs qui se font face et tournoient, soufflés par des ventilateurs. Par le biais de micros branchés en direct, des flux sonores provenant de différents endroits du monde (grâce au streaming du site du laboratoire d’art sonore Locus Sonus préalablement accueilli à City Sonic) sont diffusés.

Une danse se met alors en place. Ou bien était-ce une joute verbale ? Sons de klaxons, vrombissement de moteurs, rires d’enfants, mais aussi roucoulements de pigeons. Le spectateur se laisse transporter vers un ailleurs, attentif aux moindres indices de ce nouveau langage.

Photos : Michèle Gottstein

Adrien Lefebvre

Né à Caen en 1985, Adrien Lefebvre vit et travaille à Paris. Diplômé du DNSEP avec félicitations du jury, a l’école Supérieure d’Arts & Médias de Caen/Cherbourg en 2013, il participe à plusieurs expositions collectives : « Le Chapitre des bifurcations », abbaye-aux-Dames de Caen en 2014 ; « À suivre… 2013 », Esam Caen Cherbourg en 2013 ; « SOUND ∆ WHISPERS », installation sonore collaborative au Musée des Beaux-Arts, Caen en 2013, qui sera présentée pour différents festivals tels que Nordik Impakt à Caen, Fusion en Allemagne, Court Circuit à Caen.

Il a également réalisé plusieurs performances en tant que musicien/ performeur notamment à Paris (Galerie Treize), à Offenbach (Cross Media Night HfG) ou encore Granville durant la nuit des soudeurs. Son travail naît du rapport entre le son, l’objet et le mouvement. En le faisant saturer, crier, résonner, son but premier est de repousser l’objet dans ses retranchements. De manière général, le spectateur est opposé de manière frontale à celui-ci, autant par la brutalité de l’objet que par la mise en place du lieu.

FR
Park in progress / City Sonic

Anciens Abattoirs - 17, rue de la Trouille, Mons

Cet article est également disponible en : Anglais (English)