Pepa Ivanova (Bu)

Souding poetry of perception - installation

ouverture : 11.09.2014
expo : 14 > 27.09 – fermé les lundis
Anciens Abattoirs
20:00
12:00 > 18h00
Entrée libre

Souding poetry of perception - installation

ouverture : 11.09.2014 – 20:00

expo : 12 > 27.09 – 12:00 > 18h00 (fermé les lundis)

Anciens Abattoirs – Entrée libre

Utilisant tous types de média représentant au mieux une forme d’illusion sensitive, les travaux de Pepa Ivanova se présentent comme un agencement d’objets, matériels ou non (tel un polyptyque), qu’elle nomme « dessins sur la réalité ». Ce projet explore la relation entre notre perception et l’expérience individuelle de construction de la réalité. Un mécanisme sensoriel compliqué qui navigue sur nos expériences quotidiennes où la lumière et les sons plantent le décor. Une part signifiante de notre perception est substituée et améliorée par notre capacité à imaginer : illusions auditives ou analogies visuelles. Quand nous voyons un objet, nous rappelant une situation ou une expérience vécue, nous procédons soit à une analysegrâce à notre connaissance à son sujet, soit nous imaginons les sons que ferait l’objet éloigné, sans être en mesure de les percevoir, à cause de la distance.

L’approche synthétique de cette création est une invitation à une enquête visuelle sur ce qui nous entoure afin de contester notre habileté à faire une description. L’intitulé The Poetry of Perception a été choisi pour refléter la fonction des poètes, provoquant notre imagination, référençant les objets visuels, les formes ou les contextes sous la forme d’un texte écrit. Dans Sounding Poetry, se reflète une description textuelle devenant une marque de compositions sonores, où différents mots correspondent à des sons et des enregistrements hors studio. L’environnement sonore crée est alors composé de l’interprétation de l’expérience visuelle de chacun, traduit en mots.

Pepa Ivanova

Pepa a étudié la porcelaine ainsi que le design et travail du verre à l’Académie Nationale des Arts de Sofia. Elle a obtenu un Master en sculpture à l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers ainsi qu’un doctorat en arts, média et design (Transmedia) au campus Saint-Lucas de l’Université de Bruxelles. Forte de l’expérience de travail Transmedia, l’artiste s’est souvent engagée dans des collaborations avec des programmeurs, des experts en électronique, des psychologues, des neuroscientifiques et des artistes sonores dont les multiples connaissances ont permis d’étendre sa compréhension du phénomène. Ainsi, elle réussit à combiner de manière fluide, différents médias afin de mettre l’accent (de façon surprenante ou subliminale) sur nos expériences les plus banales.

Artiste sonore et visuelle, elle réalise des installations propres aux lieux qu’elle exploite, réalisant des chemins lumineux et sonores, des sculptures éphémères et a fait des interventions dans l’espace public. Son travail se concentre sur l’illusion au sens le plus large. Elle déconstruit le phénomène de la perception pour nous faire réaliser les divergences de notre appréhension brute du son. Pepa Ivanova utilise différents phénomènes de perception tels que l’image rémanente, l’impression de profondeur, le mapping spatial et le contraste lumineux dans différents contextes, afin de provoquer une forme de désenchantement initial.

BU
Park in progress / City Sonic

Anciens Abattoirs - 17, rue de la Trouille, Mons

Cet article est également disponible en : Anglais (English)