Artistes / Lieux

Christophe Bailleau
Rue des Arbalestriers 8, 7000 Mons, Belgique
  • Suivre :
  • Cat. : - artistes - Espace des Possibles - Galeries - Maison Folie - ❂ le parcours sonore ❂ - ❂ sonic cinema ❂ - ➽ BRUXELLES - ➽ HUY - ➽ MONS
  • Quand : - horaires divers à voir en liens ci-dessous
  • biographie

Christophe Bailleau est né en France en 1965, et vit en belgique depuis 1989. Il habite désormais à Huy.

Apres avoir fait des études de bibliothécaire à Bruxelles, il obtient une licence en arts plastiques à l’ ERG à Bruxelles en 2004. Artiste pluridisciplinaire, christophe Bailleau développe depuis plus de 15 ans un projet musical atypique. Ses compostions reposent sur des sources acoustiques (guitare, percussions, bruits de voix) triturées et mélangées à des sons concrets et domestiques. Il conçoit ainsi un jeu sur l’attente, le silence et la tension orageuse. Depuis 2004, ses compositions sont éditées sur différents labels européens( Le cri de la harpe, Stilll, Carte postale, Eglantine, Annexia, Fenetre, Soundscaping, Optical Sound…).

Il réalise aussi un travail de poésie sonore destiné aux radios et aux installations, le plus souvent en collaboration avec Julie Maréchal, avec qui il pratique aussi la photographie. Enfin Christophe réalise des courts métrages intrigants et poétiques, enregistrant des moments perdus, avant ou après une action. Un DVD de ses courts films d’avant 2008 et édité par 68/70 (Bruxelles), et ses mêmes films ont été montrés dans de nombreux festivals européens (Rotterdam, Argos, City sonic….)

En septembre 2012, Christophe bailleau participera au parcours sonore Dédale dans la ville de Huy. Un nouveau film expérimental, Le grand monde, est en production.

  • oeuvre

 

Espace des possibles : Le projet D-GRADE
Installation pluridisciplinaire (vidéo, photographie, poésie, art sonore, sculpture), avec le son comme dénominateur commun autour de la problématique de la dégradation. Cette installation tend à montrer de manière poétique en quoi la dégradation, par sa violence, sa radicalité, peut aussi nous amener vers la quiétude.

extrait vidéo du projet

Production : Transcultures/ City Sonic

Parcours Dédale :  Nébulosité variable (création)
Conçu spécialement pour le téléphérique de Huy, ce travail sonore sera réalisé via un montage d’interviews de personnes interrogées sur les notions de voyage, d’intempérie et de déplacement à écouter au casque dans la cabine). Une ambiance intime (avec également du « field recording » diffusée dans le lieu d’embarquement) entre poésie sonore et documentaire avec en complément vidéo (au départ du téléphérique), des images rappelant ces notions avec un traitement abstrait et pictural.

Production : Centre culturel de l’arrondissement de Huy

 Sonic Cinema : Serotones (2008)
Sérotones est une suite de séquences faites de lumière et de pulsions qui cherchent à activer la sérotonine (le neuro-transmetteur qui module l’humeur). Chaque jour, nous sommes animés par des lumières énergétiques, mais aussi nuisibles, voire polluantes ; à chacun donc de trouver la forme et l’intensité qui lui convient. La musique électronique, granulaire oscille ici en complémentarité des flux tantôt ombrageux, tantôt plus lumineux.

Production : Transcultures