Artistes / Lieux

Pierre-Jean Giloux (Fr)
Rue des Arbalestriers 8, 7000 Mons, Belgique
  • Suivre :
  • Cat. : - artistes - Galeries - ❂ sonic cinema ❂ - ➽ BRUXELLES
  • Quand : - - 27.09 - 18h30 > 22h00 - 28.09 > 14.10 - 12h > 18h00
  • biographie

Pierre Jean Giloux travaille avec des images composites : photographies, video, et images 3D. A partir de ses archives et dessins il élabore des petits scénarios qui deviendront des films vidéos proches des univers des jeux vidéos et autres comics.

Animé d’une profonde inclination à franchir les frontières du réel pour envisager par l’imaginaire des contrées inconnues jusqu’en leurs détails de fonctionnement, Pierre-Jean Giloux révèle un goût peu commun pour l’exploration par l’esprit. Vision métaphorique de mondes insoupçonnés dans lesquels oeuvrent secrètement quelques figures saugrenues, « Commercials Fragmentations » conte sans ambages le récit d’une agression.

Féru d’images et de récits, il donne naissance à ses créatures de rêve et d’inconscient par le dessin. De nombreuses esquisses préparatoires aux scénarii révèlent un répertoire d’êtres hybrides, riche et circonstancié. Pas si éloignée de l’imaginaire fantasque fellinien, l’incongruité des actions entraîne la curiosité du regard, l’onirisme enchanteur transporte au-delà des frontières du réel.

  • oeuvre

Commercial Fragmentations (2009)
Musique : Lionel Marchetti
Commercial Fragmentations fut conçue lors de sa résidence à Abbadia

« Franchissant les frontières du réel pour envisager par l’imaginaire des contrées inconnues jusqu’en leurs détails de fonctionnement, Pierre-Jean Giloux révèle un goût peu commun pour l’exploration par l’esprit. Vision métaphorique de mondes insoupçonnés dans lesquels œuvrent secrètement quelques figures saugrenues, « Commercial Fragmentations » (2009) conte sans ambages le récit d’une agression… Evoquant « l’ordre invisible » des choses, « Commercial Fragmentations » renvoie à une posture ironique et semble se profiler comme une œuvre profondément critique, ses contenus se démultipliant de concert en appellent subséquemment à l’analyse de notre société contemporaine. » Cécilia Bezzan