Artistes / Lieux

Nicolas d’Alessandro (Be)
Rue des Arbalestriers 8, 7000 Mons, Belgique
  • Suivre :
  • Cat. : - artistes - Maison Folie - Salle des Arbalestriers - ❂ sonic lab ❂ - ➽ MONS
  • Quand : - horaires divers à voir en liens ci-dessous
  • biographie

Docteur en Sciences Appliquées de l’Université de Mons depuis 2009. De tous temps passionné de musique et d’instruments de musique, et éduqué plus récemment aux subtilités du traitement des signaux de parole et de chant, il va progressivement mettre en selle un nouvel axe de recherche. Celui-ci vise à utiliser le contrôle gestuel du son afin de comprendre de nouveaux phénomènes intervenant dans la production de parole et de chant. Ainsi, sa présence sur scène sera toujours le pendant d’une démarche interdisciplinaire plongeant ses racines dans la cognition humaine et la production vocale. Il commence en 2003 avec l’objet MBROLA pour Max/MSP, désormais largement utilisé en arts numériques.

En 2004, il réalise un séjour à l’Université de Montréal, pour terminer sa maîtrise aux cotés des Profs. Caroline Traube. Il est ensuite de retour à Mons, pour une thèse de doctorat avec Prof. Thierry Dutoit, où il a l’occasion de collaborer  avec les Profs. Baris Bozkurt, Christophe d’Alessandro, Boris Doval et Yannis Stylianou.

Fin 2009, il s’envole à nouveau pour le Canada, afin de réaliser un postdoc de 2 ans, aux cotés des Profs. Sidney Fels et Bob Pritchard, de UBC à Vancouver, où il va diriger les projets DiVA et ChoirMob.

Depuis fin 2011, il est de retour à l’UMons, où il dirige les projets HandSketch, MAGE et la suite de ChoirMob.

  • oeuvres

Solo avec handksetch (nouvelle lutherie électronique) (Sonic Lab)
Pièce solo avec son instrument numérique, Handketch (tablettette graphique transformée)

Avec le soutien de Numédiart et de City Sonic
Dans le cadre du projet transfontalier Espace(s) Son(s) Hainaut(s) soutenu par le fond européen FEDER Interreg IV France-Wallonie-Vlaanderen

chorus/quod/fundit
création avec Aura Pon(Ca) et Johnty Wang (Ca)

À bien des égards, la technologie mobile est une forme vocale contemporaine, certes forme d’expression multi-dimensionelle et dématérialisée, mais rendue de plus en plus intime et personnelle, résonance numérique d’un corps aujourd’hui plongée dans une cognition et une interaction « sauvage » avec son environnement.

L’installation « chorus/quod/fundit » ou « le chœur qui s’écoule » tente de rassembler ces deux facettes de l’expression humaine, de la plus incarnée, la voix humaine, à la plus connectée, notre espace de téléphonie mobile. L’installation fournit une fontaine vocale, sur laquelle le visiteur peut venir se greffer avec un appareil mobile, et au travers d’une application disponible gratuitement, contribuer à une forme musicale chorale, dans un environnement interactif.

Conception : Numediart avec le soutien de City Sonic et du projet transfrontalier Espace(s) Son(s) Hainaut(s) (FEDER-Interreg IV)

Conception : Numediart avec le soutien de City Sonic et du projet transfrontalier Espace(s) Son(s) Hainaut(s) (FEDER-Interreg IV)